rutan

rutan

1 -Itinéraire spirituel

Les 18 et 19 juin, les pèlerins sont invités à visiter, en différents points de la ville de Dax, des lieux importants qui disent la vie et la mort de Sœur Marguerite Rutan. Successivement (et dans l’ordre de leur choix) :

• la chapelle de l’hôpital Saint Eutrope, aujourd’hui hôpital thermal (entrée exceptionnelle par le 13, avenue Victor Hugo). Cette chapelle a été construite sur des plans dessinés par la Sœur ; elle en a choisi le décor et le mobilier qui sont ceux de la chapelle, encore aujourd’hui. C’est là aussi qu’elle a souvent prié. Ouvert au public jusqu’à 17 heures.

• la cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Visite de la cathédrale. Proposition d’un temps de recueillement ou d’adoration eucharistique. Possibilité de célébrer individuellement le sacrement de la réconciliation (samedi uniquement). Dans la cathédrale, une exposition sur Sœur Marguerite Rutan : huit panneaux historiés sur sa vie et son œuvre, des documents d’époque reproduits, des photos.

• le couvent des Carmes, aujourd’hui Musée de Borda (11bis, rue des Carmes). Devenu prison des femmes sous la Terreur, la Sœur y fut emprisonnée de Noël 1793 jusqu’au jour de son jugement et de son exécution, place Poyanne.
• la place Poyanne et le château fort n’existent plus aujourd’hui. Ils se trouvaient à l’emplacement de l’actuel Hôtel Splendid. Les pèlerins passent néanmoins en ce lieu. Ils peuvent évoquer le martyre de la Sœur et de son compagnon d’infortune, l’abbé Jean-Eutrope Lannelongue, le 9 avril 1794 (20 Germinal an II), au pied des remparts sur la Promenade des remparts ou devant la Poste (remparts restaurés récemment). À deux pas, rue des Fusillés, une plaque commémorative de la présence, à Dax, du jeune Vincent de Paul étudiant, chez son protecteur, M. de Comet.

► Durée : de 60 à 90 minutes. Un feuillet est remis aux pélerins. Une plaquette plus complète leur est proposée.

rutan programme

 
chapelle
hopital thermal